Quelles solutions pour éviter la fiscalité immobilière?

de | 9 juin 2012

Acquérir de l’immobilier pour le louer reste toujours la voie la plus efficace pour se préparer des revenus complémentaires, mais les récentes évolutions de la fiscalité immobilière amènent à chercher de nouvelles solutions.

La fiscalité de l’immobilier a en effet été largement modifiée ces dernières années et cela ne semble pas près de s’arrêter.

Que ce soit lors de l’acquisition avec la disparition des avantages fiscaux (suppression de la loi Scellier fin 2012), que ce soit pendant la perception des loyers avec l’alourdissement des impôts sur les revenus fonciers (alignement annoncé des revenus locatifs sur les revenus du travail et augmentation de la CSG), que ce soit lors de la revente avec augmentation de l’imposition des plus-values (allongement à 30 ans entre l’achat et la vente pour ne plus avoir à payer de plus values), que ce soit du simple fait de détenir de l’immobilier avec l’augmentation des impôts liés à la détention d’immobilier (taxes foncières et impôt sur le patrimoine), c’est à toutes ces occasions qu’il faut faire des chèques au Trésor Public.

Pourtant l’acquisition d’immobilier locatif reste nécessaire pour ceux qui veulent se préparer des revenus complémentaires pour plus tard. Investir dans des actifs réels comme des biens immobiliers reste le meilleur moyen de construire ou de protéger son capital, de se prémunir de l’inflation, d’accroître son patrimoine en utilisant le levier du crédit.

Alors comment faire? Le moyen le plus simple pour éviter les augmentations d’impôts sur les revenus fonciers et sur la détention du patrimoine immobilier est tout simplement de ne pas en avoir tout en en ayant. Vous êtes sans doute en train de vous dire que votre CGP favori a perdu la tête! Comment peut avoir quelque chose sans l’avoir. Et pourtant une solution existe, il suffit d’acquérir la nue propriété d’un bien.

Devenir propriétaire d’un bien en démembrement de propriété fera de vous un vrai propriétaire sans les inconvénients. Ne percevant pas de loyers, vous n’aurez bien évidemment pas d’impôts sur les loyers ni de CSG, bien que propriétaire vous n’aurez pas d’impôts sur la détention d’immobilier ni taxes foncières ni impôts sur la plus value. Voila à mon avis, une des meilleures pistes pour investir dans des biens réels sans subir de fiscalité et préparer son avenir.

Pour en savoir plus et surtout pour mettre en oeuvre cette solution merci de compléter le formulaire.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *